Coquille, bourdon et mastic... Vocabulaire de l'imprimerie

Publié le par Aurélie

Vous pensez que nous allons parler jardin et bricolage ? Et bien non ! C'est bien l'imprimerie le thème d'aujourd'hui !

Si vous êtes assidu à notre blog, vous avez déjà repéré ce que veut dire le mot coquille !

Pour ceux qui ne le sauraient pas, une coquille désigne le fait de mettre un caractère typographique à la place d'un autre comme dans l'exemple suivant :

- "Les jeunes filles se trémoussent sur les gredins" à la place de, vous l'aurez deviné : "Les jeunes filles se trémoussent sur les gradins."

C'est parfois assez gênant, surtout quand des "troupes" deviennent des "croupes" ou que la "calotte" devient une "culotte" ! Des mots qui feraient le bonheur des amateurs de contrepèteries !

Exemple de coquille

Exemple de coquille

Le bourdon, quant à lui, est utilisé pour désigner l'oubli d'une lettre ou de mots. Dans ce cas, une "coquille" démunie de son "Q" devient "couille". Dans le même registre, au 17e siècle, un typographe chargé d'imprimer une Bible fait l'impasse sur un mot de négation et transforme le livre sacré en "Bible Perverse". A la place de "Thou shalt not commit adultery " qui se traduit par "Tu ne commettras pas l'adultère", la Bible indique "Thou shalt commit adultery", "Tu commettras l'adultère". Si c'est la Bible qui le dit ! Un bel exemple de bourdon, donc !

 

Exemple de bourdon

Exemple de bourdon

Enfin, le mastic est un terme utilisé pour désigner le placement erroné de certains caractères, lignes ou paragraphes entiers, l'inversion de lettres, de blocs de caractères ou tout autre erreur de placement, comme dans l'image ci-dessous.

 

Exemple de mastic (source Wikipédia)

Exemple de mastic (source Wikipédia)

A l'époque de la typographie, une personne était chargée de former les mots lettre par lettre avec des caractères en plomb, d'où les erreurs potentielles. Bien sûr, de nos jours, les mastics tels que montrés sur l'image sont en voie de disparition avec l'aide de l'informatique.

Aujourd'hui, le terme coquille est toujours utilisé. Il est synonyme de faute de frappe ou de saisie.

En conclusion, lors de la préparation de vos fichiers, rapports de stage..., relisez et surtout faites relire votre travail par des gens qui ne connaissent pas le sujet dont vous traitez. Ils seront les plus à même de repérer les coquilles ou les fautes d’inattention !

A bientôt !

Commenter cet article