Touche pas à mon circonflexe !

Publié le par Aurélie

Être ou ne plus Être,

vers la fin de l’accent circonflexe…

Touche pas à mon circonflexe !

Nous sommes aujourd’hui habitués à entendre parler des nouveaux mots qui entrent dans le dictionnaire tous les ans. Ces évolutions sont normales, la langue vit avec son temps et intègre de nouveaux concepts ou outils avec ces nouveaux mots.

Mais, vous avez probablement entendu parler cette semaine de la disparition de l’accent circonflexe et du trait d’union sur certains mots et la nouvelle graphie de certains autres…

Dans les années 1980, les têtes pensantes du gouvernement ont constaté la complexité de l’apprentissage du Français (avec une majuscule parce que c’est une belle langue !) en tant que langue étrangère. S’ensuit la réforme de l’orthographe de 1990, approuvée par l’Académie française et publiée au Journal Officiel. Mais qu’inclut-elle ?

  • La disparition progressive de l’accent circonflexe sur les « i » et les « u », excepté pour les noms propres, quand il apporte une distinction de sens (sûr / sur, jeûne / jeune…) ou quand il marque une terminaison.
  • La suppression des traits d’union pour les mots composés en « contre », « entre » et « extra » notamment ou pour des mots comme « porte-monnaie » qui devient « portemonnaie » ou « week-end » qui pourra désormais s’écrire « weekend »
  • Une orthographe qui colle plus à la prononciation actuelle de certains mots : « ognons » au lieu de « oignons » (mes yeux pleurent rien que d’y penser), « évènement » au lieu d’ « événement », « nénufar » au lieu de « nénuphar.

Heureusement, les anciennes graphies sont toujours justes car cette réforme est facultative. Elle ne s’applique qu’aux éditeurs de livres scolaires qui en font le choix. Mais le problème, c’est que la majorité d’entre eux ont décidé de faire apparaître (et un accent, un !) la nouvelle orthographe dans les manuels de la rentrée 2016 !

Alors, même si cette réforme ne concerne que 2400 mots, soit 4% du lexique de la langue Française (encore une majuscule !), nos jeunes, qui ont déjà pour certains de gros problèmes avec l’orthographe (vous avez déjà lu des SMS qu’il faut déchiffrer non ?) n’auront bientôt plus le privilège d’utiliser le chapeau chinois !

Mais il n’est pas rare que ce chapeau chinois soit le vestige de la présence d’une lettre comme par exemple pour le mot hôpital qui s’écrivait « hospital » dans les temps anciens. Plus qu’un signe distinctif qui coiffe certains des mots de notre langue, il représente souvent l’histoire même du mot !

Enfin… Il ne reste qu’une chose à dire :

Un bon coup de bâton aux pâles âmes qui fêtent la fenêtre ouverte sur la mort du circonflexe ! Lançons une contre-offensive !

Pour en savoir plus, voilà une liste des changements qui s’opèreront bientôt, une liste des nouveaux mots, et pour les plus téméraires, testez vos connaissances sur la nouvelle orthographe sur le site du Figaro.

A bientôt !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article